JIWALL, une plateforme pour démocratiser l’accès au logement au Sénégal

Articles populaires

Tout savoir sur la TVA au Sénégal

L a taxe sur la valeur ajoutée communément appelée TVA est l'une des principales recettes du budget du Sénégal introduit depuis 1980. La presque totalité...

Qu’est-ce que la Contribution Globale Unique (CGU)

La Contribution globale unique ou CGU est une forme d'imposition sur le bénéfice apparue au Sénégal en 2004 qui vient s'ajouter au deux formes...

Combien vous coûte un salarié au Sénégal?

Alors que votre entreprise se développe, vous éprouvez le besoin de recruter votre premier salarié. Alors il faut savoir que le salariat est un...

Quelle forme juridique choisir pour son entreprise ?

Vous avez décidé de lancer votre entreprise, de donner vie à votre projet et lui assurer une existence juridique. A ce stade, il devient...

permettre aux porteurs de projets immobiliers de réaliser des économies jusqu’à hauteur de 40% sur leur coût d’acquisitions tel est l’objectif de Jiwall (planter des murs), une start-up proptech sénégalaise. Makhtar Diop, Cofondateur et CEO de Jiwall, nous expose son parcours et les contours de la plateforme.

1) Parlez-nous de vous et de votre parcours.

J’ai fais mon cursus scolaire au Sénégal avant de poursuivre mes études supérieures au Etats-Unis où j’ai pu décrocher une bourse de sport-étude en jouant au basket. Après mes études en Finance et en Comptabilité, j’ai été recruté par le cabinet Ernst & Young (un des “Big 4”). C’est ainsi que je me suis retrouvé à New York et suis devenu un expert comptable (CPA). Ce passage en “Corporate America” m’a beaucoup appris, mais je n’étais pas satisfait. Je ne voyais pas la valeur ajoutée que j’apportais au Sénégal. Certes, c’était prestigieux et bien payé, mais tout cela se limitait à ma personne. Or je rêvais de faire partie de ceux qui façonnent le visage de l’Afrique dont nous rêvons tous. J’ai donc démissionné pour revenir et entreprendre au Sénégal. Et depuis lors je multiplie mes aventures entrepreneuriales (rires).

2) Comment avez-vous atterri dans le milieu entrepreneurial?

Je n’ai jamais entrepris en grandissant parce que malheureusement, dans notre culture, l’entrepreneuriat n’est pas encouragé. Plus jeune, quand j’avançais des idées, on me disait “khaleh dou beugue khaliss” [Un gamin ne doit pas aimer l’argent ndlr](rires). Je me retrouvais alors à rêver de toutes ces idées que j’aimerai mettre en oeuvre un jour. Alors, quand l’occasion de rentrer pour entreprendre c’est présenté à moi, je n’ai pas réfléchi à deux fois, j’ai fait le saut.

3) Vous avez lancé Jiwall que vous décrivez comme une startup Proptech. Pouvez-vous nous dire ce qu’est la Proptech ?

Logo Jiwall
Logo Jiwall

La proptech est l’application de l’ensemble des technologies de l’information au
secteur de l’immobilier. Cela vient de la jonction des mots “property” (bien immobilier) et technologie. Elle regroupe des activités comme l’immobilier Smart (bâtiments et villes intelligentes), les innovations dans la construction (ConTech), le crowdfunding immobilier, la digitalisation des opérations immobilières, etc.

4) Pourquoi vous lancer dans l’immobilier en particulier?

Naturellement, en rentrant à Dakar je me suis intéressé à l’immobilier dans l’optique
de devenir propriétaire un jour. En faisant des recherches, j’ai été choqué par les prix de l’immobilier à Dakar. C’est là où je me suis rendu compte que l’accès au logement sera sans nul doute l’un des problèmes majeurs de notre génération et de celle à venir. Naturellement, j’ai voulu trouver des solutions à ce problème. J’ai donc entamé une réflexion poussée sur le sujet et me suis lancé dans de petit projets immobiliers pour me faire la main. J’ai également fais une formation en immobilier commercial à Cornell University pour avoir une vue plus large de l’immobilier.

C’est là où je me suis rendu compte que l’accès au logement sera sans nul doute l’un des problèmes majeurs de notre génération et de celle à venir.

5) Comment Jiwall compte-t-elle innover dans le secteur de l’immobilier?

Nous nous sommes rendu compte qu’à l’ère du digital, sur les projets de petite et
moyenne taille, l’intervention du promoteur immobilier n’est pas indispensable. Or,
la marge des promoteurs immobiliers est une des raisons qui expliquent la cherté du
logement.
Notre innovation est simple, à l’image du covoiturage, nous créons la co-construction
afin d’économiser sur les marges des promoteurs immobiliers. Nous associons des
personnes à la recherche d’appartement pour qu’ensemble elles puissent co-construire un immeuble au lieu d’acheter leur appartement individuellement. Dans l’état actuel des choses, il est très difficile pour un sénégalais moyen de trouver dans son entourage 10 personnes pouvant se lancer immédiatement dans un projet immobilier. Notre plateforme rend cette tâche enfin possible. Ainsi, les participants peuvent économiser jusqu’à 40% de leur coût d’acquisition et ont plus de latitude dans la conception de leur appartement. La co-construction n’est pas une chose nouvelle en soi, les plus riches le font déjà entre amis ou en famille, nous ne faisons que la rendre accessible à tous.

Lire aussi  Covid-19 : Quelles sont les mesures prévues pour les entreprises sénégalaises
Lire aussi  Puxxus veut financer son premier film d'action par appel de fonds

6) Dans ce processus, quels sont les services que Jiwall propose à ses clients?

Les services de Jiwall se résument en la mise en relation, le conseil et l’assistance à la maîtrise d’ouvrage et la gestion de projet. Pour chaque projet, Jiwall choisit des prestataires réputés ayant la capacité de réaliser le projet. Jiwall suit le chantier sur le terrain et met à disposition des outils pour que les participants puissent suivre leur projet en ligne où qu’ils soient.

7) Quel est le modèle économique de Jiwall?

Notre modèle économique est transparent. Nous faisons payer aux participants un
pourcentage fixe des coûts de construction en échange de notre service. Ainsi, les
intérêts de Jiwall sont alignés à ceux des participants.

8) A terme comment votre solution contribue t-elle à régler la crise du logement au Sénégal?

La co-construction n’est pas une chose nouvelle en soi, les plus riches le font déjà entre amis ou en famille, nous ne faisons que la rendre accessible à tous.

La problématique du logement au Sénégal est caractérisé par 3 facteurs: la croissance démographique, l’abordabilité du logement et le déficit actuel. Nous pensons qu’à travers notre approche nous pouvons non seulement rendre le logement plus abordable mais aussi accélérer la capacité de production de logements de nos pays. Aujourd’hui, toute l’offre nouvelle est prise en charge par les promoteurs immobiliers qui pour des raisons de coûts d’opportunité, se positionnent généralement sur les logements de standing. Notre solution donne la possibilité aux participants de devenir leur propre “promoteur immobilier” et de créer eux-même l’offre qui répond à leur besoin. Naturellement, en résorbant le déficit de logements, les prix des logements seront plus compétitifs. En somme, c’est comme çà que nous comptons apporter notre pierre à la résolution de la crise du logement.

9) Croyez-vous que le secteur de l’immobilier soit suffisamment mature et dynamique pour une solution comme la vôtre?

Je pense que oui. L’adoption de la VEFA ou vente sur plan en est une preuve. Les acquéreurs sont prêts à financer et attendre la construction de leur futur appartement. La seule différence ici, c’est qu’ils font des économies non négligeables en captant la marges des promoteurs immobilier. Il suffit juste de prendre le temps de construire une réputation solide.

10) Le financement semble être un problème dans le secteur de l’immobilier. Apportez-vous des solutions à ce problème?

Pour le moment non, mais nous sommes en pleine réflexion avec des partenaires potentiels pour apporter des solutions pertinentes à ce problème. Nous aimerions aussi travailler avec des banques de la place sur ce sujet.

Lire aussi  Moussa Fara DIOP activiste entrepreneur dans l'agroalimentaire
Lire aussi  Tamsir Ousmane Traoré : Un parcours d'entrepreneur

11) Quelles sont les perspectives pour Jiwall?

Le logement est un besoin basique voire même un droit humain donc les perspectives sont énormes. Le déficit en logement à Dakar tout seul est de 160.000 unités. D’après la Banque Mondiale, l’UEMOA compte un déficit annuel de 800.000 logements. Il est aussi important de noter que d’ici 20 ans la population urbaine en Afrique sub-saharienne va doubler.

- Advertisement -

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -

Articles récents

Vers le lancement par la DER/FJ d’un fonds d’amorçage pour les professions libérales.

La DER/FJ pourrait lancer, dès Janvier 2021, un fonds d’amorçage spécial d’un montant compris entre 10 et 50 Millions de FCFA pour les jeunes...

Le Covid-19 fait chuter l’économie sénégalaise

Les prévisions pour l’année 2020 sont mauvaises. A cause de la COVID-19, le Sénégal se prépare à affronter une récession de son économie à...

Eh non, tout le monde n’est pas fait pour l’entrepreneuriat

"En ce qui me concerne, je réfléchirais dorénavant 2 fois avant de me présenter en tant qu'entrepreneur". Voila comment Mouhameth Bathiery, fondateur de Sen'Drive...

JIWALL, une plateforme pour démocratiser l’accès au logement au Sénégal

permettre aux porteurs de projets immobiliers de réaliser des économies jusqu’à hauteur de 40% sur leur coût d'acquisitions tel est l'objectif de Jiwall (planter...

Mieux faire des affaires sur les marchés émergents Africains

Lorsque j’ai mis les pieds pour la première fois aux Pays-Bas, je savais que j’allais être exposé à une culture et à une manière...
X