Don’t skip my project : comment avec youtube la Société Générale finance des start-up africaines

0
1025

Il existe le pitch devant un public constitué de d’investisseur ou de potentiels partenaires ou clients afin de vendre son projet ou son concept. Il existe depuis Janvier 2018 don’t skip my project, une innovation de la Société Générale (la maison mère), qui permet à des start-up incubées par elle à travers une de leur structure spécialisée (Le plateau), de « pitcher » leur projet en une minute sur Youtube et de bénéficier d’un financement d’un peu plus de 100.000 Euros si les vidéos sont visionnées jusqu’à la fin ou au moins pendant les 30 premières secondes.

Pour cette 3ème édition, la Société Générale la consacre au financement de projets de femmes africaines en partenariat avec la Women In Africa Philanthropy, une fondation dont la principale mission est de former les futures créatrices africaines d’entreprises innovantes. A la clé, un financement de 105.000 euros (soit 68.875.485 FCFA) pour les 6 projets sélectionnés parmi ceux du programmes WIA 54 PROJECT initié par la Women In Africa.

En fait, la technique repose sur la nouvelle technologie de gestion de publicité TrueView proposée par youtube. La TrueView, permet aux annonceurs de ne payer que lorsque l’annonce a été effectivement vue. C’est-à-dire, lorsque l’internaute aura choisi de regarder la vidéo en cliquant dessus ou en visionnant au moins 30 secondes des publicités in-stream autrement celles qui s’affichent au début d’une vidéo et qu’on peut choisir de visionner jusqu’à la fin ou de fermer. Le « don’t skip my project » repose sur ce principe. A travers un ciblage de la population, les pitchs apparaissent sous la forme d’annonce vidéo d’une minute accompagné d’un bouton « ignorer l’annonce » ou « skip the ad » en anglais d’où le nom du projet « Don’t skip my project ».

Lire aussi  Comment financer le lancement de son entreprise?

Chaque publicité visionnée jusqu’au bout rapporte 3 centimes d’euros à l’entrepreneur pour financer son projet.

Extrait du site www.societegenerale.com. Tous droits réservés Groupe Société Générale.

Par exemple le 20 Octobre 2019, les 12.507 vues ont permis à Corine Mousso de récolté 375 euros soit 3 centimes d’euros par vue. Son projet (un bracelet électronique contenant tout le dossier médical d’une personne) a ainsi pu récolter uniquement grâce aux vues de sa vidéo publicitaire 3.080 Euros (2.020.348 FCFA).

Ce mode de financement a un double avantage. Elle offre de la visibilité aux projets et permet de mesurer le degré d’engagement de la population a ces derniers, en plus du financement attendu en fonction des vues, mais aussi elle permet consolider le positionnement de la Société Générale comme un acteur du financement de start-up innovantes.