Comment auto-financer son projet d’entreprise ?

Articles populaires

Tout savoir sur la TVA au Sénégal

L a taxe sur la valeur ajoutée communément appelée TVA est l'une des principales recettes du budget du Sénégal introduit depuis 1980. La presque totalité...

Qu’est-ce que la Contribution Globale Unique (CGU)

La Contribution globale unique ou CGU est une forme d'imposition sur le bénéfice apparue au Sénégal en 2004 qui vient s'ajouter au deux formes...

Combien vous coûte un salarié au Sénégal?

Alors que votre entreprise se développe, vous éprouvez le besoin de recruter votre premier salarié. Alors il faut savoir que le salariat est un...

Quelle forme juridique choisir pour son entreprise ?

Vous avez décidé de lancer votre entreprise, de donner vie à votre projet et lui assurer une existence juridique. A ce stade, il devient...

La plupart des entrepreneurs éprouvent des difficultés à financer le démarrage de leurs activités. Après avoir fait le tour des banques, ils sont tous convaincus que leur projet ne verra jamais le jour puisque les banques demandent des garanties en contreparties des financements accordés ce que la plupart de ces entrepreneurs ne disposent pas.

Dans ce contexte Il existe des techniques qui vous permettent de démarrer votre entreprise sans l’aide des établissements financiers. Nous avions parlé du financement des entreprises ici.

Avant de progresser, Il faudrait avoir une idée sur la nature des activités bancaires pour comprendre pourquoi, en tant qu’entrepreneur, vous vous sentez mal aimé par ces dernières et éprouvez des difficultés à bénéficier d’un financement.

Lorsque vous souhaitez lancer votre entreprise, et que vous ne disposez que d’une idée ou d’un concept, la banque n’est vraiment pas l’endroit où vous devez aller. La gestion des risques étant au cœur des activités des banques, alors comme on aime à le dire, la banque met la ceinture et les bretelles avant d’octroyer un crédit. A côté de la gestion des risques beaucoup d’entrepreneurs oublie que la banque est également une entreprise commerciale. Elle doit gagner de l’argent, couvrir ses charges qui sont énormes, et faire du profit pour rémunérer ses actionnaires. Donc le risque associé au profil de l’entrepreneur sera différemment apprécié par rapport au travailleur salarié on pourra dire.

Pour faire une caricature d’ailleurs très proche de la réalité, considérons qu’un entrepreneur se lève un jour avec une brillante idée qu’il a mûrit pendant des mois. Il se pointe dans la première banque qu’il connait par son entourage ; entre et salue le banquier qu’il rencontre bien sûr pour la première fois, explique son projet de manière succincte et demande un financement de 10 millions.  Si le banquier lui demande des garanties, il s’agace, traite de con le banquier et crie à tue-tête que les banques sont frileuses, et ajoute : si j’avais des garanties je ne serais pas venu le voir. Il retourne chez lui et attend. Personne ne le rappelle pour son projet et il en conclut qu’il doit laisser tomber son projet faute d’argent.

Cet entrepreneur n’a rien compris à l’entrepreneuriat et a bien fait de laisser tomber. La question est alors qu’est-ce qu’il aurait dû faire ? l’entreprenariat ne débute pas avec l’idée de business. Notre vie entière est une vie d’entrepreneur. Ce que cet entrepreneur a oublié est qu’avant de porter son entreprise, il doit assoir sa réputation. Et cette réputation doit être construite toute seule à ses débuts.

Lire aussi  Moussa Fara DIOP activiste entrepreneur dans l'agroalimentaire
Lire aussi  Tamsir Ousmane Traoré : Un parcours d'entrepreneur

Des revenus pour préfinancer son projet entrepreneurial

Un entrepreneur qui débute un projet doit avoir une source de revenus alternative. Contrairement à ce qui se dit, on ne se lance pas dans l’entrepreneuriat les mains vides. Le futur entrepreneur doit avoir des revenus peu importe leur provenance du moment que c’est légal et honnête. Là il n’y a pas d’égo à avoir. Votre volonté de réaliser votre rêve doit être plus grand. Mettez-vous en mode survie. Dites-vous seulement qu’au lieu de rester toute la journée à rien faire et d’avoir 0 FCFA de revenu, qu’est-ce que je peux faire pour changer cette situation. A défaut de trouver un job, qu’est-ce que je peux proposer comme service. En mode survie, votre bien le plus précieux est votre temps. Votre travail d’entrepreneur démarre ici. Il faut trouver une idée et la mettre en application dès aujourd’hui pour échanger votre temps contre de l’argent. Ce sera votre premier MVP (Minimum Viable Product ou Produit Minimum Viable).

Savoir épargner

Maintenant que vous échanger votre temps contre de l’argent, la deuxième étape consistera à épargner. L’épargne est une pratique non courante dans notre culture mais elle est la base de tout processus financier. Et en ce qui concerne l’épargne la plupart des entrepreneurs mais aussi des personnes en général sous-estime sa force. Cependant c’est le moyen le plus sûr d’avoir un financement pour commencer son projet. Le problème avec l’épargne est que la majorité des personnes ne savent pas comment s’y prendre. Habituellement les gens qui dispose d’un revenu, commence à faire des dépenses puis s’il reste quelque chose à la fin du mois, le met de côté et sans surprise il ne reste jamais rien à la fin du mois. Contrairement aux croyances populaires, ce sont les non intellectuels qui réussissent le plus cette partie et qui ont la meilleure méthode. Le maître mot est de traquer ses dépenses. Je peux aisément dire que plus de 80% de la population et des entrepreneurs sont de mauvais gestionnaires. Comment un entrepreneur peut établir sa réputation et montrer ses talents de gestionnaire qu’il devra assumer avec son entreprise ? Il doit établir de manière détaillée ses finances personnelles. Un futur entrepreneur doit savoir à tout moment combien il gagne et combien il dépense au détail prêt. Une fois que vous avez établi cela sur les trois derniers mois, félicitez-vous avez déjà une avance significative sur l’ensemble de la population.

Maintenant que cela est fait on va appliquer la première règle et la seule de l’épargne : se payer en premier. Cette technique, très simple à premier abord, est la clef pour épargner. Il consiste à considérer l’épargne comme une dépense prioritaire que vous devez faire. Habituellement il est conseillé de démarrer avec 10% des revenus. On voit bien ici que l’on parle de pourcentage et non de valeur absolue. Ce qui fait que peu importe le niveau de revenu, on peut toujours calculer 10% et il vous restera toujours 90% de votre revenu pour effectuer toutes les dépenses qui restent. Beaucoup trouveront des excuses pour justifier l’impossibilité de le faire. Cependant, on doit apprendre à lutter contre nos émotions. En argent plus que dans tout autre domaine, la réussite d’un entrepreneur se mesure à la distance qu’il peut mettre entre lui et l’argent. Il ne s’agit pas ici de dire l’argent c’est bien ou c’est mal bien au contraire. Il est question de changer son rapport avec l’argent et de devenir maître de son argent. De reléguer l’argent à son rôle d’outil rationnel et ne pas accepter de se faire manipuler ou de manipuler son entourage avec cet outil. Donc pour revenir à cette technique, à chaque fois que vous avez un revenu, avant toute dépense prélevez 10% du montant et mettez-le de côté. Ensuite laisser ce montant s’accumuler dans un compte d’épargne rémunéré, ou à travers des produits financiers comme le PEL (Plan d’Epargne Logement) ou dans des fonds communs de placement et votre financement sera tout prêt pour démarrer votre projet.

Lire aussi  Comment financer le lancement de son entreprise?
- Advertisement -

Plus d'articles

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

- Advertisement -

Articles récents

Vers le lancement par la DER/FJ d’un fonds d’amorçage pour les professions libérales.

La DER/FJ pourrait lancer, dès Janvier 2021, un fonds d’amorçage spécial d’un montant compris entre 10 et 50 Millions de FCFA pour les jeunes...

Le Covid-19 fait chuter l’économie sénégalaise

Les prévisions pour l’année 2020 sont mauvaises. A cause de la COVID-19, le Sénégal se prépare à affronter une récession de son économie à...

Eh non, tout le monde n’est pas fait pour l’entrepreneuriat

"En ce qui me concerne, je réfléchirais dorénavant 2 fois avant de me présenter en tant qu'entrepreneur". Voila comment Mouhameth Bathiery, fondateur de Sen'Drive...

JIWALL, une plateforme pour démocratiser l’accès au logement au Sénégal

permettre aux porteurs de projets immobiliers de réaliser des économies jusqu’à hauteur de 40% sur leur coût d'acquisitions tel est l'objectif de Jiwall (planter...

Mieux faire des affaires sur les marchés émergents Africains

Lorsque j’ai mis les pieds pour la première fois aux Pays-Bas, je savais que j’allais être exposé à une culture et à une manière...
X